Le Projet Stargate

stargate

Dans les années 1960, les services de renseignement américains eurent vent d’étranges rumeurs qui venaient de l’est : apparemment,  les soviétiques semblaient engagés dans d’intenses recherches sur les phénomènes parapsychologiques, et ils comptaient bien s’en servir pour dominer le bloc ennemi. On parlait même d’armes « psychotroniques » qui permettaient d’agir sur la matière avec l’esprit, comme dans le cas de Nina Kulagina, une medium russe dont on disait qu’elle avait arrêté le cœur d’une grenouille à distance.

La CIA décida que si les communistes étaient capables d’utiliser des super pouvoirs, il n’y avait pas de raison pour que l’Oncle Sam n’en bénéficiât point, et en 1970 le gouvernement américain finança son premier programme de recherche psychique. Baptisé Scanate, ce programme ultra secret avait pour but de déterminer s’il était possible de percevoir des cibles à distance, qu’il s’agisse de sites militaires, d’informations, ou de menaces potentielles.

Pour ce faire, les renseignements organisèrent une sorte de casting médiumnique afin de recruter des sujets « doués ». En 1977, après plusieurs années d’expérimentations aux résultats mitigés, un commando de voyants à distance fut formé pour se concentrer uniquement sur les objets sous-marins. Le groupe fut baptisé Mobius, et le programme de recherche commença sérieusement à ressembler à un scénario de comics. Au fil des années, différents sous-projets avec des noms aussi exotiques que « Gondola wish » ou « Sun Streak » furent menés dans le cadre des recherches militaires sur la visualisation à distance, mais l’ensemble du programme est généralement désigné aujourd’hui sous le nom de « Projet Stargate ». Ce projet s’étala finalement sur 25 ans, il employa une vingtaine de voyants, et il coûta près de 25 millions de dollars.

meade

Fort Meade, dans le Maryland où s’est déroulée la majeure partie du programme.

A la question légitime de savoir s’il en sortit quelque chose d’exploitable, la réponse est controversée. La plupart des opérations menées se soldaient par des échecs, comme lorsque la CIA tenta de localiser le colonel Khadafi à distance lors d’un raid sur la Lybie, ou des réserves de plutonium en Corée du Nord. Mais certains résultats positifs auraient été recensés au cours des nombreuses tentatives de visualisation. Des sites militaires secrets auraient été localisés, ainsi que des sous-marins, et des otages. L’un des cas les plus surprenants est celui de Joseph McMoneagle, un agent « extralucide » qui reçut la légion du mérite pour avoir perçu plus d’une centaine d’informations correctes pendant ses 10 ans de services au sein du projet Stargate.

Mais ces exemples ne furent pas suffisants pour l’AIR, l’Institut Américain pour la recherche, à qui la CIA demanda de dresser un bilan des programmes en 1995. Les experts estimèrent que certains sujets avaient obtenu des résultats statistiquement supérieurs au simple hasard, mais que d’une façon générale, les rapports n’étaient pas assez précis, et les preuves pas assez documentées. Sur la base de ces conclusions, la CIA mit fin au projet Stargate le 30 juin 1995, et le public put enfin avoir connaissance du chapitre le plus surréaliste de la guerre froide.

Cet article fut publié à l’origine dans la brillante revue AAARG.

 Plus d’infos :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Stargate_Project
http://www.usnews.com/usnews/culture/articles/030127/27stargate.htm
http://www.straightdope.com/columns/read/1727/did-the-u-s-government-fund-psychic-research

email

10 commentaires pour “Le Projet Stargate”

  1. « A la question légitime de savoir s’il en sortit quelque chose d’exploitable, la réponse est controversée » => ça a donné la série The Mentalist, c’est déjà pas mal.

  2. Il parait que boire beaucoup de café aide à avoir des pouvoirs extra-lucides 😉

    Hollywood s’était emparé de cette histoire aussi surprenante qu’intéressante pour réaliser le film : « Les chèvres du Pentagone » avec Georges Clooney.

    http://www.imdb.com/title/tt1234548/

  3. Il me semble que ces expériences ont également inspiré le manga AKIRA.

  4. J’avais crus lire quelque part que c’était surtout une façon de justifier des renseignements pris par moyens normaux (agent infiltré par exemple) sans griller la source…

  5. @rougenoirblanc : Merci je cherchais le nom du film en lisant l’article 😉

  6. je reste un peu sur ma faim pour etre honnete,quid du programme MK ultra?
    une simple recherche sur Wikipedia montre l’ampleur du programme (domination mentale,controle psychique etc..) avec noms des particiapnts,savants (fous?) bref je m’attendais a une mention de ce programme bien reel, qui dans les cercles conspirationnistes auraient servi pour le meurtre de JFK…

  7. Kylian ; alias Kayy l Maître des kiwis à plein temps 24 février 2014 à 2 h 12 min

    Les résultats positives de cette expérience me font penser à un de tes articles qui traîtait notamment la connaissance rétrospéctives. Ai-je raison en disant que ces résulats sont peut-être exemples de cette illusion pshycologique ?

  8. Quand est-il du coté soviétique de ces recherches ? Etaient elles vraiment fondées ou bien ce sont les américains qui ont été une nouvelle fois parano ?

  9. Le fait est que même, si les résultat était positif, il aurait mieux valu d’ éviter de propager la nouvelle car le risque d’émeute et de panique était grand. Et il l’est toujours pour n’importe quel sujet pouvant créer un vent de panique planétaire.

    Donc, qui sait ? 😉

  10. Tout ceci me fait penser au romans de la série Nécroscope…
    En serait t’il inspiré ?