L’épidémie de danse de 1518

Gravure de l'épidémie de danse par Brueghel

En juillet 1518, une femme nommée Frau Troffea se mit à danser frénétiquement dans une rue de Strasbourg. Elle continua pendant environ 6 jours. En l’espace d’une semaine, 34 personnes l’avaient rejoint, et au bout d’un mois c’est une foule de 400 personnes qui dansait sans pouvoir s’arrêter. Le tout sans aucun DJ. Les autorités ne trouvèrent rien d’autre à préconiser que « d’avantage de danse » pour soigner les possédés, si bien qu’à la fin de l’été, la plupart moururent d’attaques cardiaques, ou d’épuisement.

Pendant des siècles, cet évenement étrange a sidéré les chercheurs qui essayaient de trouver une explication à cette danse fatale et insensée. Les archives et chroniques de l’époque ne laissent aucun doute sur le fait que les victimes dansaient , et n’étaient pas simplement saisies de tremblements ou de convulsions. Parmi les causes avancées, il y a la possible intoxication à l’ergot de seigle, un petit champignon à l’origine du LSD qui fut notamment responsable d’hallucinations de masse à Pont St Esprit en 1951 (+ d’infos). Certains pensent qu’il s’agissait d’une extase religieuse faisant partie d’un rituel hérétique, d’autres encore avancent un cas singulier d’hysterie collective.

Le plus étonnant étant peut-être que cet évenement n’est pas isolé. Une épidémie de danse éclata à Madagascar durant les années 1840, et en 1962, c’est une épidemie de rire qui secoua le village de Kashasha en Tanzanie : des milliers de personnes furent prises de fous rires durant des mois, sans explication.

Plus d’infos :

email

19 commentaires pour “L’épidémie de danse de 1518”

  1. C’est très interessant tout ça. Je suis ravie de pouvoir retrouver ici ces petites histoires étranges. Je me languis demain pour retrouver un nouvel article. Bonne continuation !

  2. bien sympatoche ce blog! ca m’étonne pas!
    bonne route Patrick!

  3. Ca s’appelle, en langage scientifique, la Saturday Night Fever.

  4. petit poisson> ?
    celestine> merci 😉
    dorothée> oui.

  5. Dorothée > Ou « Saturday Night Forever » :p

    C’est quand même incroyable ce genre d' »épidémie », j’ai du mal à imaginer quelqu’un « mourir de danse » même si c’est déjà plus concevable de prendre au mot l’expression « mourir de rire »…

    Après ça, qu’on ne nous dise plus que le rire et la danse sont bons pour la santé !

  6. Ca m’a l’air d’une danse de Saint Guy poussé à son paroxisme. Il ne mettonerait pas qu’on est par suite brûler quelques personnes pour avoir ensorceler ces gens. Bon nombre d’histoires mythiques et de conte narrent des pactes réalisés avec le diable ou ses complices donnant des qualités grandiose à des chaussures mais qui condamnent leur propriétaire à danser jusque mort s’en suive. En disant cela je pense à l’histoire des « chaussons rouges » qui a donné un « superbe » film enfin pour ceux qui aiment les films ballet des ans cinquantes.

  7. C’est l’esprit de Dionysos !

  8. Je ne sais pas ce qu’ils prenaient en 1518, mais j’en veux aussi!

  9. C’est bizarre que toutes les sources sur cet incident soient américaines… J’ai essayé de chercher un peu mais je n’ai rien trouvé au niveau francophone (à part ton article…) C’est que les historiens français ont juste oublié l’incident ?

  10. Julien, c’est effectivement bizarre qu’il y ait surtout des références étrangères, mais il y a un article français intéressant ici ou l’episode de Strasbourg est mentionné

  11. j’ai trouvé cette article et ça m’a fait pensé à votre blog :
    http://www.rue89.com/2010/03/08/en-1951-un-village-francais-a-t-il-ete-arrose-de-lsd-par-la-cia-141947

    Même si ça apporte pas plus d’explication…

  12. Ah ok,jerry comme un fou de la date 15-18.Oups,1518*

  13. Y a t’il une relation avec les 3 ans qui separent l’epidemie de danse de strabourg et la bataille de marignan?

    surement

  14. Tiens, article très intéressant, qui prouve qu’on en apprend tout les jours, même sur sa région natale 😛
    Encore merci Axolot pour tes vidéos et même tes articles qui depuis que je t’ai découvert me passionnent, et du coup, merci Antoine Daniel qui m’a permis de te découvrir !

  15. C’est trop génial,(sauf pour la mort des danseurs). Imaginez ça en boîte de nuit, elle ferait des bénéfices énormes. Cela remonterait aussi le moral à certaines personnes 🙂

  16. Pour le dernier article, il me semble que l’épidémie de rire avait été expliquée par le journal Science & Vie Junior (je ne me rappelle plus du numéro par contre…), et qu’elle était dûe à des gaz émis par des dindons ainsi que par des choux, ce qui ensemble avait créé un gaz hilarant… En tous cas merci beaucoup pour cet article très intéressant, et pour tous les autres 🙂

  17. Ça me fait fort penser à « La flûte à 6 schtroumpfs » xD

Rétroliens/Pings

  1. Les épidémies de fièvre dansante - Le Toaster - 22 juillet 2015

    […] Source 2  […]

  2. Au 16e siècle, quand Strasbourg eût la fièvre - Le Toaster - 22 juillet 2015

    […] Source 2  […]