La chose dans le noir

John Henry Fuseli - Le Cauchemar

John Henry Fuseli – Le Cauchemar

La scène se déroule dans votre chambre, au beau milieu de la nuit. Vous venez d’ouvrir les yeux, et malgré tous vos efforts, vous ne parvenez pas à bouger. Votre corps engourdi ne répond plus. Et soudain, vous sentez qu’une présence hostile vous observe au pied du lit : c’est une forme noire, humanoïde, qui s’approche maintenant de vous, et qui semble vouloir vous étouffer en exerçant une pression sur votre torse. Au prix d’un effort désespéré, vous parvenez enfin à vous libérer, mais la forme disparait au même instant. L’expérience, qui n’aura duré que quelques secondes, vous laisse dans un état de terreur et de confusion : vous venez de vivre une paralysie du sommeil.

Durant le sommeil paradoxal, la phase où se déroule la majorité des rêves, le corps est paralysé par des mécanismes cérébraux afin que nous ne reproduisions pas dans la réalité les mouvements que nous faisons en rêve. Mais parfois, alors que les muscles sont maintenus dans cet état d’atonie naturelle, il arrive que l’esprit s’éveille, et l’on se retrouve alors conscient et prisonnier. C’est ce trouble que désigne le terme « paralysie du sommeil ». Là où le phénomène devient vraiment inquiétant, c’est qu’il est presque toujours accompagné d’hallucinations dites hypnagogiques ou hypnopompiques, selon qu’elles se déroulent au moment de l’endormissement ou du réveil.

A quelques variations près, la nature de ces hallucinations est étrangement semblable pour tout le monde : le sujet terrifié perçoit une présence hostile dans la pièce, qui essaie parfois de l’étouffer en écrasant son torse. Lorsqu’elle est vue, l’entité a généralement la forme d’une ombre humanoïde. Des hallucinations auditives et tactiles peuvent également donner l’impression au sujet qu’il y a des voix ou des bruits de pas dans sa chambre, et que la présence essaie de le saisir pour l’emporter. Dans de plus rares cas, certains témoins disent avoir eu l’impression de flotter au dessus de leur lit, ou de subir des agressions sexuelles. L’expérience ne dure jamais plus de quelques minutes, mais elle n’en reste pas moins traumatisante.

Tout comme le tableau homonyme de Fuseli, le Cauchemar de Nicolai Abraham Abildgaardsemble avoir été inspiré par la paralysie du sommeil.

Tout comme le tableau homonyme de Fuseli, le Cauchemar de Nicolai Abraham Abildgaard semble avoir été inspiré par la paralysie du sommeil.

On trouve trace de la paralysie du sommeil dans toutes les cultures, où elle a donné lieu à de nombreuses légendes et interprétations : en Chine, on parle du Gui ya chuang, ou « fantôme qui écrase le lit » ; au Japon, c’est le Kanashibari. Dans les cultures musulmanes, on parle souvent des Djinns qui essaient de posséder le corps du dormeur. Au Canada on évoque la « vieille sorcière ». Mara en Islande, Khyaak au Népal, Karabasan en Turquie ou encore Amuku Be au Sri Lanka ne sont que quelques uns des noms utilisés dans le monde pour désigner l’entité maléfique qui surgit durant la paralysie du sommeil. De nombreux chercheurs pensent également que certains mythes modernes tels que les enlèvements d’extraterrestres peuvent être expliqués par le phénomène, de même que les attaques d’incubes et de succubes au moyen-âge.

Les causes de la paralysie du sommeil restent encore mal comprises. Cependant, on pense que certains facteurs peuvent en faciliter l’apparition, comme le stress, ou les heures de sommeil irrégulières. Si les cas de paralysie chronique restent rares, les études montrent qu’entre 25 et 30% des gens expérimentent le phénomène au moins une fois dans leur vie, quel que soit leur âge ou leur sexe. Si ça vous arrive, essayez de vous détendre. Rappelez-vous que c’est temporaire, et que tout se passe dans votre tête. Enfin, en respirant calmement, attendez que disparaisse la chose dans le noir…

Plus d’infos :

email

349 commentaires pour “La chose dans le noir”

  1. Personnellement, je ne me souviens pas d’avoir déjà vécu cela, mais j’aj juste de la difficulté à m’imaginer comment on peut être réveillé, mais rester paralysé. C’est quoi, on a pas assez de force pour bouger, ou c’est juste que le corps ne répond pas? Sinon perso, je ne sais pas si j’aimerais en vivre une, tout dépendant de QUI apparait (If you know what I mean ;-D )…

  2. J’ai eu une chose bizarre qui m’est arrivée une nuit il y a un bon moment sur laquelle j’me pose une question. en gros j’étais dans un état de paralysie du sommeil mais genre vraiment paralysé, je pouvais pas bouger et y’avait pas de truc qui me pesais sur le torse, je savais juste que j’étais paralysé car je sentais que ma bouche et aucun membre ne répondais et mon cerveau a trouvé un raisonnement logique sachant qu’une fille dormais sur moi, c’est là qu’une expérience pour le moins étrange m’est arrivée, je me suis mis à parler dans ma tête mais pas comme une petite voix telle qu’on l’entends quand on pense mais vraiment avec une résonance interne comme si je parlais vraiment avec ma bouche (et même plus fort) et je me suis imaginé que je parlais avec la fille avec qui j’étais allongé. J’en ai reparlé le lendemain avec elle rapidement et elle ne m’a pas vraiment contredit du coup j’me pose des questions style pourrais t’on être apte à la télépathie dans un état de paralysie totale, est ce qu’un phénomène tel que celui ci a pu déjà être étudié? sinon comment expliquer une simulation de la parole telle que ça en vient à faire vibrer mon crâne à cause de la résonance sans pour autant qu’un son ne sorte de ma bouche vu qu’elle était paralysée??

  3. Et apparemment grâce à la paralysie du sommeil on peut, avec un peu d’expérience, réaliser des rêves lucides. Est-ce que tu confirmes ça Patrick?

  4. c’est bon a savoir tout ça ! ça m’est arrivé plusieurs fois et je ne sais pas pourquoi a chaque fois je me sentais obliger de me retourner vers le coté droit pour pouvoir me réveiller. par contre je n’ai pas vu le monstre mais j’ai eu droit a des bruits très dérangeants et aux « tripotages » j’avoue que c’est loin d’être agréable! une petite information supplémentaire en Tunisie on appel la créature  » Bou Telliss » .

  5. @lolo:
    J’ai déjà expérimenté 3 ou 4 fois les rêves lucides, souvent en souhaitant en faire un avant de dormir pendant une vingtaine de minutes. A savoir que la perception du temps, comme dans un vrai r^ve, n’est plus juste du tout. Un truc vraiment bluffant aussi, c’est que j’ai l’impression de me rappeller extrêmement bien de ces rêves et même longtemps après comme un souvenir d’un moment vécu!
    Une fois c’est en me réveillant d’un rêve lucide que j’ai expérimenté pour la seule et unique fois de ma vie la paralysie du sommeil. Ca n’a pas été vraiment un traumatisme, j’avais déjà lu que c’était parfois lié et je savais à l’instant où je me suis réveillé que je sortais d’un rêve lucide, donc je n’ai même pas eu le temps de paniquer que je pouvais de nouveau bouger 🙂

  6. Bon , hé bien je m’ajoute à la petite liste…Personnellement j’ai déjà eu 3 paralysies du sommeil à priori.La première s’est déroulée lors de mon adolescence.C’était la nuit et je me suis réveillée dans ma chambre.J’étais tout à fait consciente et bien réveillée mais je n’arrivais absolument pas à bouger quoi que ce soit.j’avais beau essayer d’ouvrir mes yeux il n’y avait pas moyens,ni ouvrir la bouche.Par contre il y avait une présence que je sentais néfaste au bout de mon lit et qui poussait des râlement assez lugubres ce qui était d’autant plus effrayant.J’aurais voulu crier à l’aide car mes parents étaient dans la chambre à côté de la mienne mais je n’arrivais pas à ouvrir la bouche et même pousser un son m’était impossible.Le râle se rapprochait de plus en plus sur le côté gauche de mon lit pour arriver jusqu’à la hauteur de mon visage…étant croyante et pensant avoir à faire à qqchose de néfaste voir démoniaque, je me suis dit tu ne peux peut être pas bouger, ni crier mais penser oui…et n’en déplaise à certains je me suis mis à prier le notre père et demander de l’aide d’en haut…au bout de quelques instant qui m’ont paru durer une éternité car on est comme tétanisé…le râle est reparti au bout de mon lit et à disparu…J’ai enfin pu bouger mes membres mais j’ai encore du attendre un petit moment pour avoir le courage de tendre mon bras en dehors des draps pour allumer ma lampe de chevet…Expérience que je ne souhaite à personne.La deuxième expérience se passe dans mon salon bien des années plus tard alors que je suis maman de 2 petits garçons.J’avais +/- 24 ans.C’était un mercredi après -midi…Fatiguée, je m’étais assoupie dans le fauteuil alors que je regardais un dessin animé avec mes enfants.Après un certains temps, je me suis réveillée mais j’étais à nouveau incapable de bouger.Mes enfants jouaient à côté de moi…Je pouvais les entendre, sentir le vent qui se dégageait de leur mouvement quand ils passaient près de moi mais incapable de bouger même mes yeux, qui restaient bien fermés.A nouveau j’ai essayé de parler d’émettre des sons mais rien ne sortait.Le plus paniquant cette fois là , c’est que je me rendais compte que je ne respirais plus non plus…Prenant conscience de cela, je me suis mis à écouter mon cœur dont le rythme commençait à diminuer de plus en plus…J’éprouvais une panique incroyable car j’avais l’impression que suite à ce blocage généralisé, j’allais mourir et que personne, pas même mes enfants n’allaient se rendre compte que j’étais bien consciente de mon état et que je mourrais qq part sous leur yeux…Arrivant à reprendre le dessus, je me suis dit que si je n’arrivais plus à bouger c’est parce que mes muscles étaient tendus et que le seul moyen de revenir à la normal était de me décontracter au maximum…c’est ce que j’ai fait et à un certain moment, j’ai pu respirer et bouger à nouveau mais cela est resté une situation très angoissante et qui m’a semblé durer encore une fois une éternité…et enfin la troisième fois, c’était hier…maintenant j’ai la quarantaine…ayant vécu des moments de stress intense pendant de nombreuses années et souffert également de troubles alimentaires, j’ai en plus en ce moment des insomnies assez fréquentes qui durent depuis maintenant 3 semaines…donc je suis assez fatiguée en journée car je passe des nuits totalement blanches ou partiellement.Donc , ce dimanche je me suis octroyée une mini sieste de 18h30 à 19h…réveillée en sursaut par le réveil de mon gsm, je l’ai éteins et j’ai ressombré dans les bras de Morphée aussi vite…pour me réveillé 15 min plus tard complètement bloquée à nouveau toujours sans pouvoir respirer…La première chose à laquelle j’ai pensé c’est HO NON pas encore!…lol…J’ai essayé de bouger rien à faire…je me suis dit bon ben pas de panique ça va revenir faut juste passienter un peu…et c’est revenu tout seul mais c’est certain que se réveiller de la sorte est très désagréable et on se demande toujours si ça va aller…C’est très angoissant…d’autant plus que dans ce cas si, j’étais tellement épuisée à mon réveil que j’éprouvais de grosses difficultés à ne pas ressombrer à nouveau…mais je me suis dit tu ne peux pas te rendormir alors que tu ne respires plus!…perso , je voudrais temps que cela ne m’arrive plus…mais bon…du moment que l’on arrive à sortir de cet état c’est le principal…Pour ma part à part ma première expérience où il y a eu des râles dignes d’un film d’horreur ou de morts vivants, je n’ai jamais rien vu puisque mes paupières restent obstinément fermées, et je n’ai pas non plus la sensation d’avoir quelqu’un sur moi qui veut m’étouffer…Juste le fait que je ne respire plus et que mon rythme cardiaque ralentit de plus en plus…Voilà en gros mon petit vécu…en espérant que je n’aurai plus d’autres histoires à vous raconter…Bonne journée et surtout bonne nuit! 😉

  7. à tous ceux qui disent que dormir sur le ventre évite le phénomène, je tiens à dire que la seule fois ou cela m’est arrivé je dormais justement sur le ventre.

  8. Cela m’est déjà arrivé de nombreuses fois (plusieurs dizaines je crois) et j’avoue que j’ignorais qu’il s’agissait d’un phénomène connu et plutôt répandu (30% quand même !). Quasiment toutes mes paralysies ont eu lieu pendant ma période 14-18 ans. A chaque fois qu’une paralysie du sommeil m’arrivait, soit à l’endormissement, soit au réveil, je sentais une sensation de suffocation et de chaleur assez pénible, tout en étant parfaitement conscient. Ainsi je pouvais entendre le bruit que faisaient mes parents en bas, je ressentais les vibrations des objets qui tombaient, les coups de vents, etc… cependant sans rien voir car impossible d’ouvrir les yeux !! De même il était quasi impossible de bouger pour se mettre dans une position plus confortable. Rien que le fait d’essayer d’inspirer un peu plus d’air était impossible puisque ma respiration était bloquée en mode « sommeil ». Je n’ai jamais essayé d’attendre que cela passe tout seul car j’ai toujours eu peur de m’asphyxier pour de vrai !! La seule solution que j’ai trouvée est d’essayer de bouger le bras ou de se tourner (après plusieurs tentatives ratées bien sûr, car on a l’impression que toutes notre énergie vitale a été absorbée). Enfin j’arrivais à réveiller mon corps et ouvrir les yeux, parfois tout en sueur… J’ai eu une période assez horrible pendant laquelle j’avais presque une paralysie par nuit, à tel point qu’à un moment je me forçais à rester éveillé avec la lumière par peur de me retrouver encore une fois paralysé et passais ainsi des nuits blanches complètes !! Néanmoins je n’ai jamais ressenti quelconque présence tentant de m’étouffer, puisque l’étouffement venant de ma position inconfortable…
    Jusqu’à cette semaine !! Aujourd’hui j’ai 21 ans et cela m’est de nouveau arrivé. Cette fois-ci je confirme bien la présence de l’ombre humanoïde. Encore plus bizarre : je n’étais pas conscient dans le monde réel comme les autres fois. Cette fois je rêvais bien et je voyais (dans mon rêve) ma chambre sombre depuis mon lit et étais de nouveau paralysé (dans mon rêve aussi). Cependant pas de suffocation ou de grosse chaleur. C’est là que j’aperçu cette silhouette noir qui se fondait dans l’obscurité de la pièce et qui la traversa pour aller dans ma salle de bain. J’entendais alors des bruits de pas et d’eau. Soudain je sentis qu’il revint et qu’il s’approchait de moi. Je ne pouvais rien voir car ma tête était bloquée, il était hors de mon champ de vision (vision dans le rêve toujours). Je me décidai alors à bouger dans tous les sens pour me sortir de mon lit et être un peu moins vulnérable face à cet être, pur produit de mon cerveau, qui semblait me vouloir du mal. Tandis que je le voyais m’observer en se cachant à moitié derrière un mur, j’essayais tant bien que mal de bouger et je mis même à crier (cela dit je serais incapable de vous dire si j’ai réellement crié !)… D’un coup, je me réveillai en sursaut en haletant et me rendis compte qu’il s’agissait d’un rêve duquel j’avais réussi à me sortir volontairement. Sans surprise, l’ombre derrière le mur avait disparu. Sur le coup j’étais tellement angoissé que je suis allé fermer ma porte d’entrée à clé.
    Je pensais jusqu’à aujourd’hui que cela était un cauchemar conjugué à une paralysie du sommeil, jusqu’à ce que je lise dans cet article la description exacte que ce que j’avais vécu !!! Voilà voilà ma p’tite histoire. Je ne suis jamais allé voir de médecin pour ça car je ne pense pas que ce soit lié à un souci de santé. Par contre je pourrais l’attribuer à un rythme de sommeil très déréglé en ce moment ^^ !

  9. Salut!
    Moi je ne sais pas à quand remonte ma première expérience mais je sais qu’au début je me réveillais en pleine nuit le coeur qui bat à mille à l’heure. Ensuite à 15 ans j’ai eu la peur de ma vie.
    Le soir très fatiguée je m’allonge sur le dos, les yeux ouverts. Et là, je sent une pression dans mon crâne comme si j’avais du coton dedans et des acouphènes. Pendant se temps je sent quelque chose de malveillant qui monte ou qui approche . montée d’adrénaline, Je suis paralysée d’un coup entièrement: je ne pouvais plus respirer. Alors panique totale (le tout les yeux ouverts mais fixés au plafond, je n’osais pas regarder ce qui m m’appuyait sur la poitrine.). Mon premier reflex (alors que je ne suis plus pratiquante) à été de réciter une formule de protection 3 fois et je me suis réveillée.
    Par la suite quand je sentais la chose arriver je luttait et arrivais parfois à tout stopper.
    A 16 ans j’arrivais à me calmer et à me forcer à respirer mécaniquement.
    Aujourd’hui, après plusieurs étapes de développement et de travail sur soi, j’accepte de vivre l’expérience avec calme, après les acouphènes, je me force à respirer, ensuite soit je me réveille soit j’ai une impression de chuter. (A ce moment je suit susceptible d’oublier de respirer alors il faut que je m’accroche) Après la chute je suit comme dans un rêve éveillé dans lequel j’ai accès à certaines parties de mon « cerveau ». Je peu donc par exemple me souvenir de choses qui me sont arrivées à 2 ans,
    modifier mes goûts culinaires en répétant tout du long « j’aime les choux de Bruxelles »,
    Lire un livre que j’ai déjà lu et apprendre par coeur certains passages, ect…

  10. Honnêtement ce truc me fait absolument flipper, je ne savais pas que cela existait…ça doit être horrible ! J’espère ne jamais en faire de ma vie, trouillarde comme je suis je serai surement traumatisé e-e

  11. Salut tout le monde ! Cet article m’a enfin permis de comprendre ma seule expérience de paralysie du sommeil. J’ai 21 ans et j’ai vécu cette paralysie lorsque j’avais 10 ans, cela m’a complètement traumatisé. Comme les autres je me suis réveillée paralysée, les yeux ouverts, de plus j’étais dans une position qui m’empêché de me défendre (bras au dessus de la tête). C’était le matin et de la lumière filtré par mes volets. Je n’ai pas vu de silhouette noir, en fait la silhouette que j’ai aperçu venait du filet de lumière, elle était étincelante, encapuchonnée, elle a flotté vers moi puis, quand le stresse devenait insoutenable elle a fait demi tour et a disparu dans le rayon de lumière. Après cette apparition, je suis restée paralysée ce qui m’a semblé une dizaine de minutes, pensez-vous que cela est possible ? Ou ma perception du temps était altérée ? Je n’ai jamais été croyante, donc cette apparition lumineuse m’a plutôt fait flippé. Ma soeur est psychanalyste et elle m’avait dit à ce moment là que j’étais dans une phase de réveil et en même temps de sommeil, je n’avais pas bien compris jusqu’à ce que je lise cet article, donc je remercie sincèrement Axolot d’avoir levé le voile sur cette mystérieuse apparition.

  12. Oh mon dieu! Quand j’avais 5-6 ans, ça m’arrivait très souvent (une fois tous les deux/trois jours). Une femme s’allongeait sur moi, m’empêchant de bouger. Quand je me débattais, elle me mordait puis disparaissait. Je croyais réellement qu’elle existait et j’avais peur de me coucher toutes les nuits. J’ai toujours cru à de simples cauchemars mais je me rend compte uniquement maintenant de cette paralysie du sommeil!

  13. Je ne compte plus le nombre de fois ou j’ai été touché par ce trouble du sommeil, si au debut j’en avais très peur, j’y suis maintenant bien habitué au point d’expérimenter dessus. J’ai d’ailleurs fais la decouverte personnelle que ces hallucination sont de la meme source que les images vues dans un reve, car je suis parmis les gens qui parviennent parfois a etre pleinement conscient lorsque je suis en plein reve et donc de pouvoir controler ce dernier par le biais de la pensée, par exemple penser a voler et cela se produit dans le reve. Et bien la perception visuelle dans mon etat de paralysie est la meme ! Je parviens a distinguer dans ma chambre plus ou moins les choses à quoi je pense ! Autant dire qu’il faut que je prenne le dessus sur ma peur au moment ou je suis dans cet etat, et cela explique d’ailleurs la reccurence de l’hallucination de l’ombre qui ecrase, de maniere presque instinctive, quand on et conscient et qu’on est entravé c’est qu’un danger est imminent et on fais vite le lien avec une personne nous empechant de bouger, mais vu qu’il n’y a pas de forme veritable à voir, le cerveau y pense tellement fort qu’il la voit et parfois l’imagination liée au paranormal y met son grain de sel :). Tout ça pour dire qu’il est parfaitement possible d’adoucir vos crises de paralysie, essayez juste de vous calmer et de tourner vos pensées a votre avantage !

  14. Cet article m’a permis de comprendre que le phénomène qui trouble certaines de mes nuits depuis mon enfance (surtout quand je suis très stressée, comme avant un orale) n’est autre que de la paralysie du sommeil chronique. Ces dernier temps je commençais même à me demander si la présence qui me pesait sur la poitrine n’était pas réelle, j’en devenais parano, du coup je stressais avant d’aller au lit, et donc ça recommençait. De plus, à chaque fois je me retrouvait dans un état de panique que je n’arrivais à calmer qu’une heure après environ 🙁
    Maintenant que je sais ce que c’est, j’arrive à gérer les crises en me concentrant sur ma respiration, et la plupart du temps ça passe tout seul et je peux m’endormir calmement (parfois ça persiste, mais moins qu’avant).
    Donc je te remercie infiniment pour avoir sauver mes nuits ! 😀

  15. Petite précision : Quand j’étais enfant, les crises ne s’accompagnaient pas d’hallucinations, tout au plus j’avais la sensation d’une force qui m’appuyait sur la poitrine en essayant de me passer au travers (une fois seulement le poids sur la poitrine à pris la forme d’un … Rouleau compresseur Oo’). C’est en grandissant que j’ai commencé à avoir l’impression qu’une présence humaine (comme une ombre, ou un fantôme) essaye de m’écraser au niveau de la poitrine. Aujourd’hui ça peut même aller jusqu’à la sensation de subir des attouchements. En plus (comme si ce n’étais pas assez), la sensation d’écrasement, est (et à toujours été) assez douloureuse. 🙁

  16. La premiere fois que ca m’est arrive j’avais 31 ans et je sortais d’un divorce. Mon bebe de 4mois etait a cote de moi endormi. J’etais sur le dos, il etait 7h du matin et je disais qu’il etait temps de me lever. Mais je ne pouvais pas bouger, j’avais les yeux grand ouverts et je fixais le plafond qui se muait en une chose noiratre juste au dessus de ma tete, comme un petit tourbillon noir. J’ai senti le tourbillon qui aspirait mon corps et je vibrais de la tete au pied. Mon coeur battait tres fort et je ne pouvais meme pas crier. Soudain j’ai dit dans ma tete a la chose noire que je la voyais, j’etais eveille et qu’il pouvait rien contre nous parce que Dieu etait plus fort que lui. J’ai dit seulement Allahu Akbar et tout etait fini, mon bebe a hurle a cote de moi en meme temps que moi. J’ai mis le Coran a reciter continuellement pendant 7jours et j’ai plus jamais eu ce reve. Je me suis eduquee dans la tete qu’a chaque fois que je commence un cauchemar, je dis le nom de Dieu et ca s’arrete net.

  17. j’ai ça depuis 12 ans (j’en ai 34 ans), assez régulièrement & le phénomène est exhacérbé en période de stress ou de grosses fatigues. Soit en phase d’endormissement soit en phase de réveil…
    Par contre, je n’ai jamais eu la vision d’une bête sur moi ou autre. Juste la lucidité avec l’incapacité de bouger (ce qui en soit est déjà suffisament flippant).
    En ce qui me concerne je ne m’y fait toujours pas, et je stress tjrs autant quand ça m’arrive malgré l’habitude (3 ou 4 fois par mois en moyenne je pense) mais on gère ^^

  18. Salut je me demande si quelqun avais vu la meme chose que moi dans mon cauchemar.
    cétais un  »homme »  »esprit  »  »demon  » je ne saurais le definir.ce que je peux vous dire c que je ne fait presque jamais de cauchemar mais rien qua repenser a son visage jai la chair de poule.
    il na rien fait de particulier dans mon reve a part me fixer.je suis pas quelqun de peureux et les film dhorreur sont pour moi des comedie et jen rafole. Son visage est long et blanc avec des grand yeux noir. il ressemble un peu a jigsaw dans decadence mais tres different en meme temps.je suis nul en dessin sinon je pourrais le dessiner facilement et lenvoyer sur google.si quelqun a deja vu cette chose ou a des info contacter moi sur facebook : frederic roussel : email : clenchmen@hotmail.com merci

  19. Pour le rêve lucide je confirme, mes premières paralysie du sommeil étaient terrifiante et j’ai aussi vu une ombre noire se détacher de mon plafond pour me transpercer le corps, j’ai hurlé mais aucun son ne sortait, j’ai allumé ma lampe de chevet (avec beaucoup de difficultés à bouger le bras) mais aucune lumière n’en est sortie. Aujourd’hui c’est grâce à ça que je sais si je suis dans ce qu’on appelle un rêve lucide ou non, j’allume simplement ma lumière et en voyant qu’elle ne s’allume pas mon cerveau comprend qu’il n’y a rien à craindre. J’ai d’abord réussi a contrôler les mouvements de l’ombre maintenant je ne la vois même plus et il me suffit de me calmer et de contrôler ma respiration pour me réveiller. Si j’ai un conseil à donner à ceux qui en ont encore peur n’essayer pas de lutter surtout, vous n’y arriverez pas et cela va vous stresser, ou essayez simplement de bougez vos pieds ça a été le plus simple pour moi au début. Et une fois que vous aurez repris le contrôle de votre esprit, que vous aurez bien pris conscience d’être réveillé mais incapable de bouger (c’est pas simple au début) pensez à quelque chose et c’est là que vous pourrez faire ce qu’on appelle des rêves lucide.

  20. Je précise aussi que ça m’arrive régulièrement, disons une à deux fois par mois, mais toujours quand je dors sur le dos, ça ne m’est jamais arrivé sur le côté, peut être une astuce pour ceux qui cherchent à s’en débarasser.

  21. Merci pour cet article avec les références et explications. Très intéressant. Ceux qui en ont fait comprendront.

  22. Bonsoir, il est 3h30 du matin … il y a presque 1h que je suis reveillée . Je viens de vivre pour la 4 eme fois une chose terrifiante . Mon chien est rentrer dans ma chambre du coup je me leve je l engueule et le met dehors en fermant la porte de ma chambre . Je me recouche , me couvre , me met sur le ventre ,genou gauche un peu replié et a ce moment là … une personne ou une chose ( je penser que c etait ma fille ) est venu se coucher a coter de moi ( mon matelas c est afessé !!! )Puis terrifier sans pouvoir bouger mon matelas c est afesser a ma place comme si quelqu un monter sur moi ! Et la des vibrations dans tout mon corp .. je ne pouvais plus bouger ni parler je voulais crier et me balancer pour que cette chose parte … a force de perceverance j ai reussi a bouger et a ce moment la la pression exercer sur moi et les vibrations ont disparu … je suis rester un moment a reprendre mon souffle mais j osé a peine bouger et la j ai apercu une tache noir … j ai vite ouvert la porte mon chien est rentrer et a aboyer …j ai allumer tout les lumieres et la télé … je suis terrifier .

  23. Bonjour à tous, j’ai 16 ans .Lorsque j’avais 12 ans je me suis réveillé au milieu de la nuit, j’avais une sensation de lourdeur au niveau de tous mes membres et je n’arrivais pas à ouvrir mes yeux. J’étais conscient de tous ce qui m’arrivait, j’ai sentis une présence mais aucun moyen de dire si c’était une ombre ou une silouhaitte humaine, je suis parvenu à allume ma lampe de chevet, celle ci s’est allume mais je ne suis pas parvenu à ouvrir mes yeux tout de suite je n’ai pu effectuer cette action que quelque secondes après. Je suis d’un naturelle stresser et angoisser, et je voulais savoir si ce qui m’est arrivé est une paralysie du sommeil et si cela risque de me ré arrivé, j’ai peur rien que d’y penser…
    Je précise que ça ne m’est arrivé qu une seule fois…

  24. Je suis arrivée sur ce site par le biais de la vidéo de Bruce dans E-penser sur le cerveau. Cet organe me fascine, et me fait peur en même temps.

    Il y a deux jours, ma soeur, paniquée, vient me voir et me dit qu’elle vient de vivre une paralysie du sommeil (visiblement, elle était renseignée sur le sujet) pour la 1ere fois de sa vie. Elle était consciente, son copain dormait a coté d’elle et ignorait totalement sa situation. Elle essaie de se focus et d’un coup, gros coup de panique, elle aperçoit une silhouette enfantine dans le coin de sa chambre qui s’approche d’elle. Elle se voit cligner des yeux pour apercevoir un peu mieux cette chose, mais la silhouette disparait et ma soeur peut sortir de sa paralysie.

    Je flippais déjà quand elle m’a raconté ça, car j’avais vécu quelque chose de similaire.

    L’été dernier, je dormais dans le canapé d’amis, qui vivaient dans une ancienne école, très vieux batiments, on en riait souvent en disant que c’était hanté. Très lucide de jour, je peux me montrer limite parano quand le soleil se couche. Je m’endors, et rêve qu’il y a une grosse fête dans la maison, je monte les marches, essaient d’entrer dans la salle de bain, mais il y a deux ouvriers qui refont la peinture et m’ordonnent de descendre, ils sont très menaçants. Je réalise que je rêve, et essaie de me réveiller. Je me vois encore me réveiller, sans pouvoir bouger, je me rappelle du petit logo de veille « DVD » sur la télé qui bouge d’un coin a l’autre de la télé et change de couleur. Je me suis endormie en regardant un DVD, donc je me demande si je suis bien réveillée, je n’arrive ni a bouger, ni a crier, alors je me suis dis « Non ma fille, tu dors encore. Réessaie de te réveiller. » et je me suis réveillée. J’ai immédiatement été réveillé un de mes amis, lui expliquant ce qu’il s’était passé. Il m’affirmait que je devais juste dormir. Mais tout semblait réel, la télévision et ce logo de veille qui bouge sur la télévision, cette sensation de paralysie et de suffocation. Je viens aujourd’hui, en lisant vos témoignages, de me réaliser que j’ai vécu une paralysie du sommeil…

    Récemment, j’ai des doutes à savoir si c’est réellement une paralysie du sommeil ou un cauchemar, j’ai rêvé être dans mon lit. Ma soeur hurlait à l’aide, et je tentais de m’extirper du lit pour la rejoindre. Mais je tombais instantanément sur le sol, je n’avais plus de jambes, seulement mes bras. J’essayais alors d’avancer en rampant à l’aide de mes bras, mais quelques choses m’attrapait et m’attirait toujours vers mon lit, m’empêchant ainsi d’avancer. Après ça, je me réveille en sursaut. Ca ressemble plus à un vieux cauchemar, mais ça semble si réel, et l’atmosphère est si pesante!
    Donc techniquement,je suis pas vraiment « paralysée » puisque je suis hors de lit et je « rampe » avec mes bras, mais en même temps, j’ai ressenti le même oppressement que lors de ma paralysie cet été…

  25. J’oublie de préciser, dans mon cas ci-dessus, pour cet été, je n’étais ni en situation de stress (enfin, pas plus que toujours, je suis stressée de nature et cette chose ne m’était pas arrivé ou alors j’ai oublié), ni en sommeil déréglé. J’avais passé la soirée avec mes amis a regarder des vidéos, pour vous dire, j’étais plutôt détendue.

    Je pense que si cela m’arrivait, je serais incapable de me raisonner en me disant que je sais ce que c’est, y’a pas de raison d’avoir peur. Je suis tellement une grosse flipette que je pisserais dans mon lit, tout en sachant que je suis en simple paralysie du sommeil.

  26. Salut ! Pour l’avoir vécu toute mon enfance je trouve ça bien que le voile ce lève de plus en plus sur internet pour que les gens qui en souffrent/ en ont souffert ne se sentent pas marginalisé, merci : ) Pour tous ceux qui ne se sont pas contenté de la paralysie et de la sale bête qui va avec ( le miens était un homme très grand, en noir ( ni plus ni moins qu’un nazgul en faite )avec de très grande mains… La plupart du temps il m’agrippait depuis le plafond, peu importe la pièce, ensuite j’étais expulsé de mon corps !! pour les personnes dans mon cas, ce site http://forum.astralsight.com/ ( pas de pubs, ni religion ect ) peut vous aider à mettre des avis et des techniques sur des choses parfois plutôt traumatisante … Bye

  27. bonjour ca fait la 2 eme fois que ca m arrive cette nuit je me suis reveillé et un homme noir assis au pied de mon lit je croyais ke c était mon copain je l ai appeler sans reponse pui jai penser qu il n avait pas les clefs pour rentrer et d un coup il était assis a coter de moi javais très peur car je sais que je ne revais pas c est bien réel puis d un coup il a disparu j etai contente mais une autre precense est apparu sur mon mur un homme blanc avec un costume gris il a fait un tour de magie et c est volatiser et je confirme je ne dormais pas j ai vite allumer ma lumiere et plus dormi de la nuit je n osais meme pas me lever

  28. moi je ne pense pas qu’on peut appeler sa chronique mais sa m’arrive depuis 3 ans j’en ai a peu prés 1 a 2 tous les mois en gros tous les 15 jours sa m’arrive mais sa change avant je voyais des petite créatures bleus qui couraient autour de moi (elle sortait de mon rêve) puis ensuite des bruits de pas et des rires d’enfant puis en ce moments je vois une personne que je pourrais d’écrire dans les moindre detail son visage et des fois j’entends juste mon rêve continuer a se dérouler comme si j’y étais mais enfaîte je suis reveiller

  29. Je vais avoir 19 ans et cela m’est déjà arrivé.
    Les premières fois je me réveillais en panique mais je pouvais quand même bouger et crier, du coup je ne pense pas que ce soit une paralysie du sommeil.

    Mais, il y a 3 mois peut être, une nuit je me suis réveillée en ayant la sensation que quelqu’un me tenait les épaules et me secouait pour me réveiller. Je n’ai pas vu dd’ombre, mais je ressentais comme une présence qui me secouait et me parlait, en français. Cela me semblait vraiment réel, je ne pouvais pas bouger mais ça n’a pas du tout duré longtemps, je me suis vite rendormie et je n’ai pas cherché à lutter car je pensais réellement qu’il y avait quelqu’un dans mon studio pour me kidnapper ou je ne sais quoi. Le lendemain matin, la première chose que j’ai faite c’est de regarder si quelque chose avait été volé chez moi, j’ai réellement cru à un cambriolage.

    Il y a un peu moins d’un mois j’ai eu la même chose, mais ça n’a pas duré longtemps non plus et j’ai réussi à vite me réveiller et donc bouger. Je me suis pas su tout sentie paralyser. Un bruit de scie m’a réveillée en pleine nuit, tout en ressentant la présence du même homme que la première fois.

    Et il y a 2 jours, j’ai vraiment vécu l’expérience d’une paralysie du sommeil.
    Je me suis réveillée en pleine nuit, je n’arrivais plus à bouger, j’essayais de mettre la couverture sur la tête mais impossible, j’essayais de crier mais il n’y avait que des bruits bizarres qui sortaient de ma bouche.
    Et là je voyais un homme, mais tout en noir, sur mon lit, à côté de moi. Il ne m’a pas fait peur, au contraire je ressentais une présence rassurante, je n’ai pas eu peur de lui, j’ai eu l’impression qu’il m’aidait à remonter la couverture et qu’il cherchait à me calmer.

    C’est là où je me pose des questions par rapport aux autres, car je n’ai jamais ressenti de la peur avec ces hallucinations, avec la présence de cet homme, au contraire. La chose qui me faisait paniquer c’était surtout le fait de ne pas avoir de contrôle de mon corps. Mais je n’ai jamais ressenti la sensation que l’on m’écrasait la poitrine ou autres. Je n’ai jamais eu ce sentiment de mourir ou de peur

  30. Je me souviens avoir eu énormément de paralysie du sommeil quand j’étais petite, la dernière en date est de l’année dernière…. J m’étais endormie au milieu de l’après midi alors que j’étais un peu malade, à un moment je me suis réveillée (enfin je crois) et je n’arrivais pas à bouger!! Mais j’avais les yeux ouverts, et sur une des poutres (oui nous avions des poutres) j’avais l’impression de voir des milliers d’araignées transparentes et elles descendaient le mur jusqu’à moi et l’une d’elle m’a « mordu » et j’ai sentit comme une sorte de spasme mais pas une douleur…à l’endroit où elle m’avait mordu, et puis je m suis réveillée

  31. Ca fais 2ans que j essayer d expliquer temps bien que mal de truc et enfin je tombe sur cet article ouf je suis pas folle 🙂 mai Ca temps expliquer Ca a quelqu’un qui n a jamais eut l expérience c horrible Ca mai arriver 5 fois et depuis 2ans je touche du bois Ca ne mai plus arriver courage au personne auquel le Ca arrive encore Ca fini part s’arrêter ne vous inquiéter pas 😉

  32. bonjour 🙂 j ai 44ans et mes paralysies existent depuis que j ai l age de 31ans,les 10 premieres annees juste pendant l endormissement je sentais des pas de chats tout autour de mes pieds puis une chose monter (une main je pense)et ma couette bouger comme une vague ,arriver a ma partie getitales je ressentais un plaisir tres intense (inexistant lol)toujours dans l imcapacite de bouger je suis etrangler au cou,je ne peux ouvrir les yeux mais me forcer acrier oui car ma fille m a entendu il suffit qu elle me souleve l epaile pour que tout disparait,apres des annees je m etais habituer(1 fois tous les 3 soirs) je decidais de controler mon esprit et j ai reussi a ouvrir mes yeux tres peu, jai vu un demon tres grand avec corps humain mais translucide comme si c etait de l eau,terrifiant et fascinant a la fois ,desormais je n ai plus peur je controle ma conscience je peux repoussercette chose ,sentir ma colere,parler meme par thelepatie,tout ceci se passe en 2mn seulement (ma fille a calculer le moment ou j ai eteint lumiere et jusqua ce que je pousse un cri difficilement,sur le dos sur le cote sur le ventre rien n arrete sa,j ai reussi a toucher et ressentir une peau ,une main ,un torse et les cheveux(uniquement pendant les attouchements)pour ma part je pense avoir ete en contact avec des extra terrestres etant petite(8ans)trop long a raconter,depuis presque un an je n ai pratiquement plus rien mais mes nuits sont agitees,n oubliez pas le controle de l esprit es la chose la plus puissante que l homme detient 🙂

  33. aaah j oubliais, je suis narcoleptique egalement,dans la journee lorsque je suis allonger je sens une compression au cerveau pui je me sens soulever de mon lit toujours en position allonger,a ce moment la fascinee par ce qu il marrive je parviens a voler je me vois au dessus d une foret et ressens la sensation du vent de la hauteur et c fou un bien etre incroyable!des fois je ne vole pas juste flootant au dessus de mon lit j ai mon esprit ou moi meme j en sais rien passant une autre dimension,l au dela, j apercoit un tourbillon ,des etoiles,des couleurs,,j essaie de monter au plus haut mais je redescent aussitot (bien etre egalement )tout ceci m arrive depuis toujours jusqu a maintenant

  34. moi quand je dort j’ai l’impression de voir mon futur et tous se que je voie se passe ou dans la semaine ou le jour même ( sa c’est repeter ou moin 4 fois)

    une fois j’ai rêvé que mon prof nous fesais ecrir une leçon et le matin mê il nous la fais écrire

    je sais que cela ne fais pas peur mais je n’ai pas trouver d’autre topic ou l’ecrire

  35. j’oubliais sa c’est produit se matin mais si je ne le fais pas est-ce grave ? reponder moi vite s’il vous plait

  36. re désoler j’oubliais je me voie mais je ne suis pas sur que c’est moi qui le fais

    et aussi apare c’est réve je ne me souvient jamais des autre sauf ce que je réalise

    et cette fois c’est trés grave donc repondait moi vite 🙂

  37. Je suis un peu rassurée de lire ca… Car il y a quelques nuits une chose comparable m’est arrivée. Je me suis réveillé en pleine nuit et je voyais une ombre très noire et épaisse au plafond au dessus de moi et elle descendait doucement sur moi. Alors j’ai hurlé le nom de mon chéri (mais le son de sortait pas de ma bouche) je le tapais du poing sur le coté mais il ne se réveillait pas et d’un coup d’un seul je me suis assise et j’ai pris mon souffle comme si j’avais été en apnée quoi. Je me suis levée, allumé la lumière et j’ai pu me rendormir 5 min plus tard complétement apaisée.. Je pensais réellement avoir eu à faire à quelque chose mais la je me dis qu’en fait cela a une explication rationnelle et c’est pas plus mal ^^ Par contre pour les toc toc à ma porte quand je suis seule et au toilette (merci du moment) je n’ai toujours pas d’explications si quelqu’un en a.. Paralysie du pipi ptete

  38. Je viens d’avoir un nom sur ce qui m’arrivait quand j’étais plus jeune. La nuit (où le matin). J’essayais de me lever, mais j’en étais incapable. Je voulais crier pour appeler mes parents, mais aucun son ne sortait de ma bouche. Je ne sais pas si s’était une paralysie du sommeil, mais ça pourrait l’être. Pour la silhouette, j’en ai vu une, une seule fois, mais pas dans ma chambre, elle se trouvait au bout du couloir, mais elle ne s’est pas approché…

  39. Bonjour, j’ai 16 ans et je pense avoir vécu ce phénomène ce matin (pour la première fois).
    Je me suis réveillé et j’ai entendu comme des pas venir vers moi et s’arrêter près de mon lit alors que j’étais seul à la maison. J’ai tout de suite pensé à un cambrioleur alors j’ai gardé les yeux fermés et je n’ai pas bougé pour ne pas monter que j’étais éveillé. C’est là le problème, je ne sait pas si j’étais tétanisé par la peur ou si il s’agit d’une paralysie du sommeil. Toutefois j’ai voulu crier pour alerter mais parents car je pensait qu’il faisait encore nuit mais j’étais incapable d’émettre un son. Ensuite je pense que je suis resté comme ça quelques minutes sans pouvoir bouger ni ouvrir les yeux avant que mon souffle ne se mette à s’emballer. J’avais très difficile de respirer, je n’ai jamais respiré aussi vite et « fort » mais néanmoins je n’avais pas l’impression que quelqu’un était sur mon torse. Juste après j’ai su me lever et ouvrir les yeux.. J’ai regardé partout dans la maison en stress et je n’ai rien trouvé c’est pour ça que j’ai pensé à me renseigner sur internet. Cela me rassure d’avoir trouvé d’autres témoignages sur ce site 🙂

  40. Bonjour à tous,
    après plusieurs recherche sur internet je n’explique toujours pas l’intégralité de ce qui m’est arrivé. Je tien à préciser que je suis athée et ne crois pas aux esprits ou choses de ce genre.
    Cela à commencé il y a quelques jours ou en pleine nuit, ma copine et moi même nous sommes fait réveiller par la télévision ( qui s’est allumée toute seule ). Terre à terre, j’ai tout de suite pensé à un problème sur la télé comme cela ne nous été jamais arrivé. Puis 2 jours après un matin seul ( ma copine partie tôt au travail ), j’entend des gros bruit de pas ( résonnant sur le sol ) comme si quelqu’un courrait venant du couloir jusqu’à la chambre. j’ouvre les yeux et là impossible de bouger, je suis comme paralysé, je ne sais pas parlé non plus, j’arrive uniquement à bouger mes yeux qui distingue une sorte de forme noir aux contour flou sur ma gauche. Je referme les yeux quelques secondes, sans me souvenir exactement combien de temps cela à durer je réouvre les yeux et me peux à nouveau bouger. Je me sens étrangement fatigué à mon réveil. Je pense en tout premier lieu, ne m’être en fait pas réveiller et avoir fait un cauchemar même si cela me semblait bien réel et que je suis sûre de l’avoir vécu ( probablement pour me rassurer et me dire que je ne suis pas fou ). Je décide donc d’aller à la cuisine me faire un café et retourner trainer un peu dans le lit étant mon jour de repos. Je bois tranquillement mon café, pose la tasse sur ma table de nuit, stable, à l’abris de tout courant d’air ou vibration. Environ 2 minutes après la cuillère s’est mise à bouger seule, en faisant une sorte de va et vient très bref pendant 2 à 3 secondes ( chose que j’ai remarqué en tournant la tête suite aux bruit de la cuillère qui frottait sur le bord de la tasse ). J’ai par la suite penser que ma cuillère était forcement mal posée dans la tasse et que celle-ci avait fait un va et vient en glissant ( je ne m’explique cependant pas comment elle s’est remise droite ). Je dors très mal depuis tout cela, et pour le moment rien d’autre ne s’est produit. Si quelqu’un à vécu quelquechose de similaire ou pourrait m’aider à éclaircir ce qui se produit, je vous remercie grandement par avance.
    Mathieu

  41. J’ai déjà vu des silhouettes noires de ce genre… mais je n’ai pourtant pas encore fait de paralysie du sommeil.

    J’en ai vu une, quelques instants, alors que j’étais parfaitement éveillé…

    Puis j’en ai vu une, alors que j’étais endormis (mais conscient d’être endormis). D’habitude, je contrôle complètement mes rêves dans ce genre de situations… et ils ne sont jamais aussi riche en détails (à savoir, une fois que je sais que c’est un rêve, je me rend compte de tout les détails foireux : là le rêve se passait dans ma chambre, et pourtant tout les détails concordaient parfaitement à la réalité).

    J’ai vu cette silhouette, j’en ai eu très peur (encore une fois, je n’ai jamais été effrayé à ce point dans un rêve ou j’étais conscient)… je me suis levé du lit, l’ai forcé à partir en lui fermant une porte au nez et en lui criant de se tirer et de me foutre la paix… tout en entendant mes cris, j’entendais aussi mon corps réel murmurer ce que je hurlais dans le rêve… c’était très déstabilisant…

    Et quand j’ai sentit que la silhouette n’essayait plus de rentrer, je me suis calmé, et je me suis réveillé.

    Pire cauchemar de toute ma vie. Je pense pas que mon cerveau puisse me faire vivre un truc plus traumatisant que ça.

    Comme quoi, l’image de la silhouette noire ne vient pas forcément de la paralysie du sommeil… mais de quoi, alors ?

  42. J’en fais très souvent. Parfois cela s’arrête pendant des années et parfois j’en fais plusieurs sur un mois. Mais cela me terrifie. Avant, je ne savais pas ce que c’était. Mes yeux étaient ouverts, je voyais la pièce dans laquelle je dormais, mais je sentais une présence hostile, parfois je la voyais dans un coin de la pièce, immobile sombre qui me fixait et je ne pouvais pas bouger et parfois j’entendais une musique, très souvent du jazz ou des bruits dans la cuisine. A chaque fois cette sensation : que jamais je ne me réveillerais. Je me sentais paniquer, j’étais terrifiée. Je pouvais voir, je sentais mon corps mais je ne pouvais ni bouger ni parler, paralysée. Une fois j’ai eu la sensation d’une main brutale sur ma bouche et une autre fois, que quelqu’un se couchait à mes côtés, je sentais le lit s’affaissait. A présent, je sais ce que c’est et pourtant j’en suis toujours autant terrifiée. Je ne me sens moins paniquée par la présence hostile que par le fait que je suis incapable de bouger. La présence hostile, je la vois vraiment comme un élément d’hallucination lié à mon réveil. Mais ne pas pouvoir bouger, je me dis : « ne panique pas, c’est une paralysie du sommeil, tes muscles sont endormis, tu vas te réveiller bientôt… » pourtant je panique toujours car j’ai la sensation que je ne bougerais plus jamais, que je ne me réveillerais plus jamais. Je déteste en faire

  43. j’ai vécu une expérience similaire sauf que je fesais un rêve et j’ai vu une forme humanoïde et je me suis réveillé après ça et devant moi sur mes jambes il y avait cette forme humanoïde sur moi me fixant pendant quelques secondes ou des heures je ne sais plus j’avais perdu toute notion de temps toujours est-il que celà ne n’est pas arrivé à nouveau cependant j’ai toujours cette image de cette forme me fixant dans la tête.

  44. J’ai vécu quelque chose de semblable et pourtant que je ne retrouve pas ici exactement, j’ajoute donc mon témoignage.

    J’avais 10 ans et j’étais en train de m’endormir allongée sur le dos dans mon lit, avec une sensation d’apaisement total ressentie souvent avant de sombrer dans le sommeil. Soudain, une femme a hurlé dans ma tête. Je sais très bien que je ne dormais pas, je sentais les draps sur mon corps et j’entendais le film que mes parents regardaient en bas dans le salon en sourdine. Ce hurlement était la chose la plus horrible qu’il m’ait été donné d’entendre. Il était incroyablement fort et long, et je l’entendais non pas avec mes oreilles mais directement à l’intérieur de mon crâne, très fort. Il a duré environ 10 secondes, c’était un hurlement intense de désespoir comme une femme se faisant torturer. Je ne pouvais pas bouger du tout, mais dès la fin de celui-ci je me suis redressée en sursaut, puis je suis restée adossée à mon lit en état de choc profond.

    Cela m’est arrivé une deuxième fois, dans la même configuration, avec cette fois la voix d’un homme énorme (« titanesque », j’ai envie de dire), et j’étais certaine que c’était la voix de Dieu qui me parlait directement. Elle m’a donné un ordre avec son énorme voix grave puis celle ci est partie. Je ne suis pas croyante, mais mon cerveau d’enfant n’a pu que l’interpréter comme cela tellement c’était impressionnant et précis (je me souviens encore de ce que cette voix m’a dit).

    Je me demandais si quelqu’un d’autre avait eu comme moi des hallucinations auditives (et non pas visuelles) autres que murmures ou bruit de pas, avec une ou des voix claire(s), forte(s) et sensée(s).

  45. Bonsoir à tous,
    Ce que je viens de lire me rassure à moitié. Cela m’est arrivé cette nuit pour la première fois (j’ai 28 ans). Je dormais sur le dos quand tout à coup j’ai commencé à me réveiller. Je sentais une présence sur ma gauche, j’entendais des bruits de frottements (comme ci mon voisin du dessus frottait son sol avec un balais brosse bien dur) et des rires très lointains. J’essayais d’ouvrir mes yeux mais cela était très difficile, ils papillonaient très rapidement, malgré cela j’ai pu apercevoir un homme noir, très grand qui faisait le tourde mon lit en marchant recourbé. En le voyant j’ai été prise de panique !!!! Je tentais de bouger et de crier au secours… impossible de bouger, aucun son ne sortait sauf quelques gemissements que je pouvait facilement entendre. Je me suis même dit « putain qu’est ce qui m’arrive » tout en voulant bouger mes bras. J’étais comme « ligotée » à mon lit et le bonhomme ayant fait le tour de mon lit était maintenant sur ma droite à quelques centimètres de moi et me regardais comme si j’étais une créature qu’il avait « capturée » j’entendais toujours ces rires lointains (plusieurs personnes) je voulais les appeler à l’aide mais aucun son ne sortait de ma bouche à part les gémissements.

  46. Suite : j’ai tenté de bouger de toutes mes forces… puis la chose est parti, les rires et les frottements aussi. J’étais morte de trouille !! J’ai allumé ma tv de suite et j’ai appeler mon chat qui dormait dans la pièce d’à côté (je me suis dit que si je le réveillait peut être que lui aussi verrait la « chose » et que si les animaux ont un sens plus développé que nous il hurlerait et cracherait). Sauf que comme d’habitude il a fait le gros paresseux (nb : prendre un rotweiler au lieu d’un chat) lol… tout ça pourdire qu’il est 23h29 et je suis dans mon lit avec la lumière et la tv allumé et que j’ai très très peur de dormir !!!! Je ne veux plus que ce genre de chose m’arrive à nouveau je suis en flippe total. Comment en guerir ?

  47. Salut les amis,

    Etant un habitué de ces paralysies, j’en ai une toute les deux semaines, où j’alterne silhouette, bruits etc… J’ai appris des petits trucs pour les contrôler, en sortir et surtout éviter les moments de panique. Premièrement, essayer de penser positif, je sais que c’est difficile, mais essayer, j’ai ma théorie et je pense que c’est la panique qui nous crée ces hallucinations type ombre noire nous étouffant voir nous parlant. Donc essayez de penser à autre chose comme si vous étiez en apesanteur, ou sur un nuage, sur la plage avec le soleil qui vous chauffe la peau. Vous pouvez tenter les pensées érotique, MAIS SURTOUT ne vous dites pas « OH le gros méchant va revenir ». Juste décompressez et essayez de vous convaincre « Ouah je passe un bon moment et que c’est bon de… (faites travailler votre imagination) ». Après deux solutions vont s’offrir à vous, soit vous allez retomber en sommeil profond et peut-être même bénéficier d’un rêve lucide, soit vous pouvez essayer de vous réveiller. Essayer de se rendormir tout de suite je ne le conseille pas, souvent après moi je cauchemarde ou réexpérimente la paralysie. Donc essayez de vous réveiller… Mais comment ? Vous n’avez peut-être pas remarquer mais étant un habitué, je peux vous le témoignez, en paralysie vous pouvez encore bouger certains muscles comme les extrémités. Donc une technique pour sortir de cette paralysie ets de bouger les orteils, les pieds ou les doigts. Moi je bouge les doigts et serre les poings, petit à petit vous allez pourvoir bouger d’autres partie et vous réveillez. A partir de ce moment, n’essayez pas encore de vous rendormir car vous n’êtes pas sortis d’affaire, sinon cauchemar, allumez une lampe, lisez seulement 5-10 minutes changez vous les idées, regardez une vidéo drôle, allez boire un coup. Puis retournez dans votre lit apaisez car en général ça ne se reproduit pas deux fois si vous avez bien suivis le processus. Et surtout en vous rendormant pensez positifs, moi souvent je me crée des histoires où je suis en harmonie avec la nature par exemple. J’espère que ces conseils vous aideront. Dormez bien.

Rétroliens/Pings

  1. Science non infuse #2 – La paralysie du sommeil, ce phénomène cauchemardesque | Smart Entertainment Corner - 29 juillet 2015

    […] au blog d’Axolot de m’avoir fourni les informations nécessaires à la rédaction de cet […]