Le cheval qui pensait

Hans le malin

A la fin du 19ème siècle, un professeur de mathématiques Allemand nommé Wilhelm Von Osten voulut prouver que l’intelligence animale était bien supérieure à ce qu’imaginaient les hommes. Pour tester son hypothèse, il entreprit d’enseigner les maths à un groupe d’étudiants composé d’un chat, d’un ours, et d’un cheval. Si les deux premiers restèrent hermétiques aux équations, le troisième fit preuve de compétences étonnantes : quand Von Osten écrivait un chiffre au tableau noir, le cheval était capable de le reproduire en tapant le nombre de coups correspondant avec son sabot. Et avec un peu d’entrainement, il parvint même à résoudre des problèmes élémentaires tels que des fractions, ou des racines carrées. Le cheval s’appelait Hans, et il allait devenir l’un des phénomènes les plus célèbres de l’histoire de la science…

A partir de 1891, Von Osten commença à exhiber Hans à travers toute l’Allemagne pour faire la démonstration de ses facultés. Rebaptisé « Hans le malin », le cheval réunissait des foules toujours plus importantes lors de représentations gratuites. En plus de ses dons de calculateur, il était capable de lire et d’épeler des mots en tapant par exemple un coup pour A, deux coups pour B, et ainsi de suite. Ce talent lui permettait de répondre à des questions simples, de donner le jour de la semaine, ou encore d’épeler le nom de personnes qu’il connaissait. Même s’il lui arrivait de se tromper, Hans donnait des réponses exactes la grande majorité du temps, et on estimait alors que ses capacités étaient comparables à celles d’un adolescent de 14 ans.

Le phénomène devint si populaire que même le New York Times en fit sa une. A ce stade, un comité de 13 scientifiques nommé « Commission Hans » fut constitué afin d’exposer une éventuelle supercherie. Le groupe, qui réunissait divers spécialistes, commença une longue série d’expérimentations. Contre toute attente, Ils découvrirent que l’animal répondait correctement même quand son maître n’était pas la, et ils finirent pas conclure que les facultés de Hans étaient authentiques. Le cas fut alors confié à un jeune psychologue du nom d’Oskar Pfungst, qui décida d’aborder le mystère sous un angle différent…

Hans le malin lors d'une exhibition publique

Hans le malin lors d'une démonstration publique

Pour abriter ses expériences, Pfungst érigea une grande tente, ce qui supprima les stimuli visuels extérieurs. Il prépara une grande liste de questions, et il fit l’inventaire de tous les éléments susceptibles d’influencer le cheval. Comme prévu, Hans répondit correctement aux questions posées par Von Osten, ainsi qu’a celles posées par d’autres interrogateurs. Mais Pfungst fit alors deux découverte capitales : lorsque les interrogateurs s’éloignaient du cheval pour poser leurs questions, ce dernier faisait d’avantage d’erreurs. Et quand ils ignoraient la réponse à la question qu’ils posaient, Hans se trompait quasiment à chaque fois. De la même façon, quand Hans ne pouvait pas voir clairement ses questionneurs, son taux d’erreur augmentait considérablement.

Pfungst comprit alors que la clé ne venait pas du cheval, mais des humains: inconsciemment, ceux-ci modifiaient leur posture et l’expression de leur visage à mesure que les coups de Hans s’approchaient de la bonne réponse. Quand le résultat souhaité était atteint, la tension des expérimentateurs disparaissait, et Hans le percevait à travers des signaux subtils que les hommes donnaient sans le vouloir. Cela expliquait pourquoi l’animal se trompait lorsque les questionneurs ignoraient la réponse à leurs questions : ils ne délivraient plus les indices nécessaires.

Hans n’y connaissait donc rien en maths, mais il faisait preuve d’une sensibilité aigüe au langage corporel inconscient. Dans les années qui suivirent, on découvrit que de nombreux animaux étaient capables de « lire » leurs maîtres de la même manière. Aujourd’hui, l’effet « Hans le malin » définit les indices involontaires que l’on peut donner aux autres à travers notre langage corporel : avec un peu d’entrainement, certains peuvent détecter ces signaux avec presque autant d’acuité qu’un animal, comme les mentalistes, qui exploitent ces messages inconscients pour donner l’illusion de pouvoirs psychiques. Concernant Wilhelm Von Osten, il n’accepta jamais les explications à propos des capacités de son cheval, et il continua à l’exhiber. Il n’avait pas tout à fait tort: rien que pour avoir berné les hommes aussi longtemps, Hans le malin méritait son surnom.

Plus d’infos :

email

30 commentaires pour “Le cheval qui pensait”

  1. Le plus étonnant chez ce cheval, c’est que quand on lui demandait le nom de Patrick, il répondait systématiquement « B…A…U…D…E. » Il n’en démordait pas, il mettait un « e » à la fin.
    Etonnant.

  2. En effet, c’est insolite.

  3. Comme disaient Myr et Myroska : “S’il n’y a pas de truc c’est formidable, mais s’il y a un truc, reconnaissez que c’est encore plus formidable”.
    Trop fort ce cheval mentaliste, bientôt en feuilleton sur tf1 ?

  4. Patrick, ton blog est vraiment génial, tout comme exocet ! Merci pour tout ce que tu fais pour nous !

  5. ça fait chaud au cœur ça, merci à toi 🙂

  6. LUTTE CONTRE L’HIPPOPHAGIE

    NON ! UN CHEVAL CA NE SE MANGE PAS !

    Obtenez un autocollant gratuit en écrivant à :
    AEC
    Résidence La Pléiade
    98, rue de Canteleu
    59000 LILLE

    Joindre une enveloppe timbrée pour le retour du courrier.

    Merci aussi de visiter les sites :

    http://aec89.site.voila.fr

    http://www.dailymotion.com/apocalipsflo/video/xan6v_hippophagie

    http://www.reseaulibre.net/rage/video3.html

    REJOIGNEZ LE GROUPE SUR :
    http://www.facebook.com:80/group.php?gid=63542203218

    Faites passer le message à vos amis.

    Amitiés.

    AEC.

  7. Je joins une enveloppe timbrée uniquement si tu me renvoie un bon de réduction pour m’acheter un bon steak de cheval Charal.

  8. Ah zut ! Pour une fois on a envie de croire au truc jusqu’au bout, et que ça finisse par « eh bien oui mes amis ! Ce cheval était réellement doté de capacités impressionnantes ! »
    Je serais intéressé d’avoir plus d’informations sur tout ça : le langage corporel, si ça peut faire l’objet d’autres articles !

  9. AEC : Moi je considère qu’une vache, un poulet ou un cochon non plus, ça ne se mange pas. Explique-moi la différence ? Ou plutôt non, ne me l’explique pas, axolot nous parle ici d’une histoire étrange avec un cheval, ça justifie pas qu’on débatte d’hippophagie dans les commentaires, c’est pas le lieu… non mais franchement, des convictions c’est très bien, mais faut aussi apprendre à les sortir au moment adéquat, sinon tu passe pour un extrémiste chiant et on a tous envie de te répondre comme Alex, y compris moi qui suis végétarienne… Grumph…..

    Bon, pour en revenir à la note, je connaissais l’histoire, j’aime beaucoup.
    Xix : tu crois donc que ce cheval n’était PAS doué de capacités impressionnantes ? Le talent qu’il avait développé me semble pourtant bien plus difficile que les maths…

  10. Isatis, je pense que AEC a simplement tapé « cheval » dans google et qu’il ou elle n’a pas cherché a lire, mais simplement à coller son manifeste de partout où c’était possible 🙂

    (je suis allé voir son site, bravo pour tes nouvelles!)

  11. Patrick : Erf, sans doute oui… mais j’exècre un peu beaucoup ce genre de propagandes…

    (Oh, merci ! Maintenant je vais pouvoir crâner en disant que le rédacteur d’Axolot est allé lire mes biduls. La classe. )

  12. Ben c’est quand même pas si dingue que ça, il est bien connu que les chevaux sont très sensibles au comportement des humains près d’eux (impossible d’en monter un par exemple en pensant au steak de cheval qu’on mangera après), mais bon, c’est quand même un peu dingue 😛

    Sinon les photos sont excellentes, les chevaux ont la classe !

  13. Patrick, ton prochain article traitera de quel sujet ?

  14. C’est une surprise, même pour moi.

  15. Qu’est ce que tu fais dans la vie Patrick ? Tu fais des sites web ? Tu es journaliste ?

  16. Les commentaires ne sont pas faits pour ça Bryan, si tu as des questions de cet ordre, utilise le formulaire de contact sur la page « a propos » 🙂

  17. Je soupçonne la présence d’un membre du KGB dans ce thread. Une question me taraude : A t’il un cheval, et si oui, est-il très intelligent ? ou très bon avec des frites ?
    Merci.

  18. moi mon chat je lui fait boire de la bière dans son lait depuis qu’il est tout petit lol il la rotait un peu au début mais il s’y est fait lol j’ai donc augmenter la dose au fur et a mesure qu’il grandissait il rotai de plus en plus lol a la fin il arrivait a roter 1.6.6.4 lol a force de voir la marque de la bière quand je lui servais de la bière au lait lol!!!

    non je déconne j’ai bien trop la animaux et a bière pour leur en donné lol

    mais sinon cette histoire de chevaux j’ai bien envie d’y croire lol

    mais apparemment se « don » a des limites lol

  19. C’est l’emploie du « lol » qui a ses limites…

  20. Bonjour, après avoir lu le livre « De l’intelligence des chevaux » je m’interroge vraiment sur ce phénomène. En effet à la fin du livre on apprend que quand Von Osten est mort, Hans a été adopté par un certain Krall. Il voulait poursuivre les expériences mais s’est vite rendu compte que Hans était devenu intraitable après avoir subit l’acharnement des scientifiques. Alors il a racheté des chevaux et a refait des expériences en améliorant la méthode. Apparement il a eu des résultats exceptionnels et pourtant personne n’en parle : par exemple (d’après mes souvenirs) une fois dans l’écurie, sans qu’il ne demande rien, un de ses chevaux aurait tapé avec le sabot « jean donner avoine ». Là pour moi ce n’est pas répondre à des signes involontaires ! Si ça vous intéresse j’ai trouvé ce lien : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/psy_0003-5033_1913_num_20_1_4347
    J’aimerais bien connaître votre avis sur la question.

  21. Je n’ai pas assez de sources pour me prononcer sur les expériences de Krall, cela dit, des études très documentées sur des animaux capables de comprendre et utiliser le langage comme Koko le gorille, Kanzi le bonobo ou encore Alex le perroquet tendent à prouver que les capacités cognitives animales sont bien plus développées que ce qu’on peut l’imaginer.

  22. Merci pour votre réponse 🙂 Je vais aller voir vos liens.

  23. il y a aussi Zarif et Mohammed, éduqués par je ne sais plus qui mais qui pouvaient, eux, exprimer leur propre pensée, décrire ce qui se passait autour d’eux… je cherche le lien.

  24. Étonnant ! Comme quoi, ce sont les histoires les plus surprenantes qui sont souvent à l’origine de nos connaissances.

  25. Mais si la réponse du cheval était lié au comportement de la personne et que en général le cheval répondait avec une intelligence d’un adolescent de 14 ans, est-ce que cela voulais dire que les gens avait le QI général d’un adolescent de 14 ans ?

  26. Gabin L. Non xD ça veut dire que quand tu rentre des données bidon dans un test, tu obtiens un résultat bidon ^^

  27. C’est navrant de voir que la plupart des psychologues et scientifiques (j’aurai aimé dire que c’était à cause de l’époque…) se creusent toujours les méninges pour affirmer notre supériorité intellectuelle sur l’animal en essayant de décrédibiliser tous les signes flagrants chez eux, même chez les grands mammifères, pour justifier nos comportements finalement « inhumains » envers eux. (merci à manon pour le lien qui donne des résultats un peu plus précis aux expériences menées sur les dada matheux, même si les interprétations données me semblent aussi foireuses que celles de pfungst le mentalisté)
    En rapport avec les autres commentaires hors sujets je trouve pas ça anormal de manger un cheval pour vivre mais quand je vois ce qu’inflige la recherche et l’agro alimentaire industriel, des souris mutantes aux chiens zombifiés en passant par les dauphins kamikazes jusqu’à l’overdose d’un éléphant sous acide (mille merci pour cette info aberrante) on fonce vers futurama…
    Patrick pourquoi ne pourrait on pas imaginer et surtout croire à des capacités cognitives développées chez un animal, d’autant plus quand on en a des preuves scientifiques? (A moins que j’interprète mal ta phrase et que tu penses comme moi que leur intelligence puisse dépasser la nôtre sous beaucoup d’aspects) Tu me sembles bien prompt à accepter cette explication psychologique, puisque convenant à cette idée de supériorité, pour éviter tout engagement sur le but de Von Osten qui était en fait simplement d’affirmer que certains animaux peuvent être éduqués à des raisonnements, et qu’ils ne sont donc pas propres à l’espèce homo sapiens (suffit de regarder les études sur les néandertaliens…). Moi je suis persuadé que tous les êtres vivants sont doués d’intelligence (si on connait les différents sens du mot…), même si tous ne sont justement pas « malins » (quel mot génial) et encore moins éduqués comme nos ados de 14ans (la bonne blague…)
    Pour ceux qui s’espèrent dans la catégorie je vous conseille le film « pi » qui remet parfaitement bien en question l’idée que l’intelligence se définit par la rationalisation
    http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=13351.html
    Ca ou un chef d’oeuvre de miyazaki, la ferme des animaux ou même la planète des singes ^^’
    Désolé de militer un peu en hors sujet mais la condition animale ne s’améliore pas des masses aujourd’hui et l’écologie n’est toujours pas une science pour tout le monde… Arrêtez de croire qu’on à le droit de traiter différemment un être qui ne sait parler ou compter. (A l’image de jolly jumper et le pauvre rantanplan ^^)
    Alors ok, même si ce phénomène psychologique avancé existe chez peut être tous les mammifères (Je me souviens que j’étais capable de répondre en espagnolo en fonction de la tronche de ma prof ^^) il suffit de s’intéresser à des études plus contemporaines pour savoir que OUI un animal peut compter et s’exprimer à l’aide d’un langage.
    En tout cas merci beaucoup mr. axolot pour tous tes articles aussi intéressants qu’inquiétants, et de la manière bien fun dont tu les traites 🙂

  28. Superbe anecdote insolite !
    J’adore ton site, je me suis permis de récupérer un peu de matière pour le mien 😉
    ( Hans sera le premier à faire l’objet d’un post )
    Merci pour ton boulot, je suis impatient de te revoir sur youtube

  29. J’avais entendu parler de Hans, mais jamais avec tant de détails.. Merci!

  30. Au fait, chouette blog! Enfin tous ces trucs plein de mystère sans tomber dans le mysticisme extraordinaire.. Merci encore!!
    Ça existe comme mot, ça, « mysticisme »?….