L’homme qui sauva le monde

Stanislav Petrov, l'homme qui sauva le monde

Son nom ne vous dit rien, pourtant vous lui devez sans doute la vie. En 1983, Stanislav Petrov était affecté à un poste très important : en tant que lieutenant-colonel de l’armée rouge, il recueillait les informations des satellites soviétiques qui traquaient d’eventuelles attaques nucléaires en provenance des Etats-Unis. C’etait la guerre froide, et la tension entre les deux blocs était à son comble. 

Dans la nuit du 26 septembre, soudain, une alarme se déclenche : le système a détecté 5 missiles américains qui se dirigent droit vers l’Union Soviétique. Petrov n’a qu’à appuyer sur un bouton pour prevenir ses supérieurs et déclencher une contre-attaque immediate, plongeant ainsi le monde dans une guerre nucléaire globale. Cependant, conscient qu’il a le destin de l’humanité au bout du doigt, Stanislav Petrov réflechit. Il se dit que le nombre de missiles envoyés est trop faible, et il n’a pas de confirmation des radars au sol. Il conclut à une fausse alerte, et convainc ses supérieurs de ne pas lancer de riposte. La suite lui donnera raison : le système avait mal interprété le réfléchissement du soleil sur les nuages.

Cependant, Petrov ne fut pas exactement reconnu comme un héros, l’armée soviétique embarassée le poussant plutôt vers la sortie. Ce n’est que 15 ans plus tard, en 1998, que l’incident fut rendu public dans l’ouvrage d’un ancien officier russe qui avait assisté au courage de Petrov cette nuit là. Depuis la parution du livre, Petrov a été honoré par les Nations Unies, et il s’est vu décerner un World Citizen Award. Il fut même question de lui donner un prix Nobel, ce qui aurait consacré le paradoxe suivant : l’acte le plus héroique de ces 30 dernières années consista peut-être à… ne rien faire.

Plus d’infos :

24 commentaires pour “L’homme qui sauva le monde”

  1. Avec le crabe géant, tu m’as bien gâté, mais là, je suis aux anges !

  2. Il ne lui reste plus que sa (belle)veste et ses médailles.

  3. Et dire qu’on a frôlé la troisième guerre mondiale juste à cause d’un simple bouton… La question est : que ce serait-il passé s’il n’avait pas hésité ? Vivrait-on aujourd’hui dans un monde post-apocalyptique digne des œuvres les plus anticipatrices ?

  4. Eric> tu m’en vois ravi :)

    Sylvain> et une tapisserie de facture toute soviétique.

    Gen> il doit se poser la question chaque jour depuis 26 ans…

  5. Voilà une très belle histoire qui pourrait illustré la théorie du battement d’ailes du papillon. C’est une sensation étrange que celle de prendre une telle décision, qu’une simple erreur de jugement ou d’appréciation peut entrainé de grave conséquence. C’est étrange de ce dire que durant quelque minutes notre vie n’a dépendu que d’une seule personne. Et penser qu’une simple décision, qu’un simple homme peut en un geste changer toute la face du monde c’est même très effrayant.

    Merci pour cette belle réflexion.
    Merci pour ces merveilles qui réveillent

  6. La vie de milliards de personnes a un instant reposé sur le doigt de cet homme, ça force quand même le respect. Pourtant la plupart des gens ne le connaissent pas. J’aimerais bien lui serrer la main un jour, juste pour voir l’effet que ça fait.

    Un peu plus, et il serait passé du héros consacré pour n’avoir rien fait au plus grand criminel ayant jamais existé, ça se joue à vraiment peu de choses…

  7. Pour les fans la derniere fois que Stanislav Petrov est passé à la télé c’etait dans une publicité pour la renault clio, et il dit cette fameuse réplique :  » ISDIE.  »

    Merci Petrov, et comme le disait le proverbe :

    « A RALLALAN CLIO PAS ASSEZ CHER MON FILS »

  8. Bonjour mon indou, j’ai corrigé un peu tes fautes au passage.

  9. Respect pour cet homme réfléchi!
    Ma question est la suivante, pourquoi toute les personnes ayant un pouvoir de décision sur les masses n’ont pas cet instant de réflexion qui fait la différence pour le futur de toute une population?

  10. Il faut quand même souligner, voire même surligner la grande qualité des photos qui accompagnent les articles. Je trouve qu’elles apportent à l’article une profondeur d’émotion.

    Ici, cette photo de Petrov est pour moi particulièrement touchante. Bravo!

  11. Il est vrai qu’on peut ironiser sur le fait que les technologies militaires les plus évoluées permettent, depuis quelques dizaines d’années, de faire « la guerre des boutons »…

    Quant à cet homme-là, si j’ai bien suivi, il a eu pendant quelques minutes l’extrémité du doigt sur le bouton qui lui permettait d’anéantir des missiles tirés depuis les Etats-Unis (ou perçus comme tels).
    En clair : c’est l’homme qui a fait un doigt aux américains!
    Il devrait être décoré comme Héros de l’Union Soviétique.

    Car le fait d’annuler cette décision fut un acte de courage majeur pour lequel il fût pourtant mis à l’index et poucé vers la sortie…
    Les phalanges de l’ordre bureaucratique sont vraiment trop injustes.
    Pauvre Stan…

  12. Stefff> ta prose digitale fait preuve d’un certain doigté.

  13. ça rapelle kubrick cette histoire…

  14. Pour ceux qui veulent en savoir plus sur le contexte technologique et géopolitique d’alors :
    http://rendezvousavecmrx.free.fr/audio/mr_x_2004_06_12.mp3

  15. Je suis d’accord avec Thers, pour chaque article, l’image qui l’accompagne donne ce petit « truc » en plus. Cet article quand a lui, il m’a particulièrement émue je dois dire…

  16. Sur la photo il a l’air d’avoir mal au bras je me trompe?

  17. Ton site est juste INCROYABLE ainsi que cette personne qui a su garder son sang-froid.

  18. J’aime vraiment ce que tu poste sur ton site mais je dois dire que cette histoire et sans doute celle qui ma le plus sidérer.

    Cette homme a éviter une guerre atroce qui aurait surement fait des milliers voir des millions de mort et on en parle jamais. C’est vraiment dommage.

  19. Merci mon vieux.

  20. C’est sympa l’ami! :)
    Tes fins sont toujours aussi barnuméennes et ça c’est un peu comme la cerise sur le gateau! ;)

  21. Peut-être que c’est le fait de réfléchir qui aurait été félicité et non le fait de n’avoir rien fait ^^ En tout cas en un sens c’était courageux de sa part, déjà de s’opposer à ses supérieurs, mais aussi d’avoir réfléchi et non pensé que c’était forcément une attaque américaine, comme l’idéologie soviétique lui avait été inculquée… En tous les cas, merci à cet homme !

    PS : je passe pour la première fois sur ce site et je le trouve très bien fait, bien organisé, et plein d’infos intéressantes !
    Merci pour tout ce travail !

  22. Palsambleu!J’ai du mal a croire q’un jour les vies de centaine de millions de personne a reposé sur le doigt d’un héros dont le nom est passer aux oubliette .

    il semble que le destin soit pourvu d’un cruel sens de l’humour..

  23. La guerre nucléaire aurait pût commencer… à cause de la réflexion du Soleil sur les nuages?

    J’aurais bien aimé voir la scène… On aurait peut-être une autre raison qui lui aurait fait changer d’avis…

     » *ZAAAP!* Non ! Surtout, n’appuie pas sur ce bouton parce que sinon, voilà ce qu’il va ce passer… «